Orthodoxie.ch


DEUTSCH

РУССКИЙ

Accueil

Paroisses

Documentation

Liens

F A Q

Plan du site

Contact

Payerne: la Maison du Bon Samaritain, un lieu d'accueil orthodoxe pour des malades

Juillet 2014 - Il n'a pas été possible à la Maison du Bon Samaritain de poursuivre cette activité d'accueil orthodoxe pour des malades. La communauté n'est plus en mesure de répondre à de telles demandes ou d'orienter des personnes vers un autre lieu d'accueil. Nous prions donc nos lecteurs de ne pas adresser des demandes à ce sujet, vu l'impossibilité d'y donner suite. Cet article est conservé ici uniquement à titre de document d'archive, pour témoigner de l'activité qui a été menée durant plusieurs années dans ce lieu.

31 juillet 2004 - En mai 2004 a été ouverte à Payerne la Maison du Bon Samaritain, à l'initiative de la communauté orthodoxe du Monastère de la Sainte-Trinité (Dompierre), avec la bénédiction de l'Archevêque Innocent de Chersonèse. Cette maison accueille en séjour des personnes en difficulté en raison d'une maladie, dont l'état de santé est compatible avec le maintien à domicile.

  
 
Une documentation signée par Mère Otilia nous a aimablement été adressée par le Monastère de la Sainte-Trinité et nous donne d'autres précisions à ce sujet.

Dès sa fondation en 1995, les membres de la communauté ont en effet souhaité servir les personnes malades ou en fin de vie, et a ainsi accueilli des personnes qui le souhaitaient. Mais la nécessité d'un lieu plus adapté est devenue manifeste.

En 2002, une maison offrant un lieu de vie idéal pour cinq résidents a été trouvée à Payerne. Elle a été entièrement rénovée et adaptée aux besoins des futurs résidents. En outre, une Association de l'Œuvre du Bon Samaritain a été fondée à Payerne, pour donner un cadre juridique et aider aux besoins administratifs. En outre, des contacts ont été établis avec le réseau de santé de la région, en particulier le réseau de soins palliatifs. La Maison du Bon Samaritain a reçu l'accord du Département de la santé et de l'action sociale du Canton de Vaud.

Si les auteurs de cette initiative entendent "chercher inlassablement à cultiver un esprit d'amour, de respect et de dignité de la personne humaine, en plaçant le Christ au centre de tout", il convient de souligner que la maison accueille tout un chacun, sans distinction de religion ou de confession.

Trois formules d'accueil sont prévues. La première (formule séjour) est destinée aux personnes atteintes de maladies dont les traitements curatifs ont été épuisés et dont la situation exige une approche palliative. La deuxième (formule repos) offre un lieu à des personnes devant se reposer après une intervention chirurgicale ou des traitements. La troisième (formule vacances) s'adresse à des malades ayant besoin d'un lieu d'accueil de courte durée.

L'approche choisie par la Maison du Bon Samaritain est celle d'un lieu "à la fois ouvert et rassurant, sans toutefois se définir comme un hôpital ou un établissement médico-social". La communauté monastique met tout en oeuvre pour assister les résidents tout en respectant leur indépendance et veut leur permettre de se sentir "comme à la maison". En fonction des nécessités et disponibilités, les membres de la famille et amis des résidents sont accueillis, afin de les aider à se ressourcer.

Les responsables de la Maison du Bon Samaritain sont Mère Otilia et Père Silouane. Ils demandent les prières de toutes et de tous. Des bénévoles offrent en outre un peu de temps pour aider la Maison.

Il n'a pas été possible à la Maison du Bon Samaritain de poursuivre cette activité d'accueil orthodoxe pour des malades. La communauté n'est plus en mesure de répondre à de telles demandes ou d'orienter des personnes vers un autre lieu d'accueil. Nous prions donc nos lecteurs de ne pas adresser des demandes à ce sujet, vu l'impossibilité d'y donner suite. Cet article est conservé ici uniquement à titre de document d'archive, pour témoigner de l'activité qui a été menée durant plusieurs années dans ce lieu.



<< Retour


Comme
le beau fruit
de Tes semailles salutaires,
la terre d'Helvétie T'apporte, Seigneur,
tous les saints
qui y ont fleuri.
Par leurs prières, garde en
une paix profonde
ton Eglise
et notre patrie,
par la puissance
de Ta Croix,
ô Miséricordieux.

Tropaire de l'office à tous les saints
qui ont fleuri en terre d'Helvétie