Orthodoxie.ch


DEUTSCH

РУССКИЙ

Accueil

Paroisses

Documentation

Liens

Archives

F A Q

Plan du site

Contact

Informations

Janvier-juin 2003


L'Eglise orthodoxe serbe canonise l'évêque Nicolas (Velimirovic)

Mai 2003 - Réunie le 19 mai, l'assemblée des évêques de l'Eglise orthodoxe serbe a annoncé la décision de canoniser l'évêque Nicolas (Velimirovic, 1880-1956) d'Ohrid et Zicha. Les évêques serbes soulignent que l'acte de canonisation ne fait que confirmer avec joie une conscience déjà largement répandue de la sainteté de l'évêque Nicolas, non seulement parmi les fidèles serbes, mais à travers le monde orthodoxe.

Les dates de commémoration et de fête du saint évêque ont été fixées au jour de la fin de sa vie terrestre (5/18 mars) et au jour de la translation de ses saintes reliques d'Amérique (où il décéda) en Serbie.

Outre ses activités d'enseignant et de pasteur, l'évêque Nicolas a laissé derrière lui une oeuvre écrite abondante.

Saint évêque Nicolas, prie Dieu pour nous!


Belgique: un nouvel évêque auxiliaire

Mai 2003 - Le 13 mai 2003, le Saint Synode du Patriarcat de Constantinople a élu le père Athénagoras (Peckstadt) évêque-vicaire de la Métropole de Belgique et Exarchat des Pays-Bas et du Luxembourg (diocèse du Patriarcat oecuménique au Benelux). Avec le titre d'"évêque de Sinope", il devient - en remplacement de Mgr Emmanuel (Adamakis) - le deuxième auxiliaire du métropolite Panteleimon de Belgique.

Belge âgé de 41 ans, fils du prêtre orthodoxe Ignace Peckstadt, diplômé de la Faculté de théologie de Thessalonique et de l'Institut OEcuménique de Bossey, Mgr Athénagoras a été archidiacre de la Métropole de Belgique, puis vicaire épiscopal pour les paroisses francophones et néerlandophones. Prêtre de la paroisse de Bruges depuis 1996, collaborateur du Bureau du Patriarcat oecuménique auprès des Institutions européennes, il est aussi responsable des médias orthodoxes en Belgique et aumônier orthodoxe de l'aéroport de Bruxelles-Zaventem. [Juin 2003: le sacre a eu lieu à Bruxelles le 22 juin 2003.]
Sacre de Mgr Athenagoras
le 22 juin 2003.

Source: texte aimablement envoyé par le diacre Serge Model


Saint Maurice et la Légion Thébaine: colloque en septembre 2003

Mai 2003 - Les orthodoxes vénèrent les saints locaux, ceux qui ont illuminé la terre d'Helvétie: ils se réjouiront donc d'apprendre que se tiendra du 17 au 20 septembre 2003 un colloque scientifique sur Saint Maurice et la Légion Thébaine. Le colloque débutera à Fribourg, puis se poursuivra à Saint-Maurice et à Martigny.

Le programme du colloque (qui n'est pas organisé par des orthodoxes) peut être consulté sur le site de l'Université de Fribourg:
http://www.unifr.ch/patr/maurice/


Allemagne: consécration d'un nouvel évêque roumain

Mai 2003 - Encore une autre nouvelle venant d'un pays voisin: le Dimanche des Myrrophores (11 mai 2003), assisté par plusieurs hiérarques, le patriarche Théoctiste de Roumanie a ordonné à Nuremberg le nouvel évêque vicaire Sofian (Brasoveanul) pour la Métropole orthodoxe roumaine de l'Allemagne et de l'Europe du Centre et du Nord.


France: élection du nouvel Archevêque de l'Archevêché des paroisses russes en Europe occidentale

Mai 2003 - Réunie le 1er mai en la cathédrale Saint-Alexandre-de-la-Néva, rue Daru, à Paris, l'assemblée générale de l'Archevêché des paroisses orthodoxes d'origine russe en Europe occidentale a élu Mgr Gabriel (de Vylder) à la tête de l'Archevêché. Le Patriarcat de Constantinople, dont relève l'Archevêché a ratifié ce choix le 3 mai. [Juin 2003: l'intronisation du nouvel archevêque a eu lieu le 1er juin en la cathédrale Saint-Alexandre-de-la-Néva.]

Belge âgé de 57 ans, diplômé de l'Université de Louvain, Mgr Gabriel a été, de 1976 à 1991, recteur de la paroisse orthodoxe de Maastricht (Pays-Bas) et ensuite recteur de la paroisse orthodoxe de Liège (Belgique). En 2001, il a été sacré évêque-vicaire de l'Archevêché, chargé des paroisses orthodoxes du nord de la France, de Belgique, des Pays-Bas et d'Allemagne. En janvier 2003, au décès de l'Archevêque Serge, il avait été désigné administrateur provisoire de l'Archevêché.

Ancien diocèse de l'Église russe, fondé en 1921 pour les besoins spirituels de l'émigration, l'archevêché des églises orthodoxes d'origine russe en France et en Europe occidentale est entré dans la juridiction du patriarcat oecuménique en 1931 comme "Exarchat provisoire pour les paroisses russes d'Europe occidentale". Plus de quatre-vingts ans après sa fondation, l'archevêché est devenu un diocèse multinational, comptant une soixantaine de paroisses et quatre communautés monastiques, réparties à travers toute l'Europe occidentale (France, Belgique, Hollande, Allemagne, Italie, Danemark, Suède et Norvège). C'est à cet archevêché qu'est rattaché l'Institut de théologie orthodoxe de Paris (Institut Saint-Serge).

Source: texte aimablement envoyé par un lecteur


Appel du patriarche Alexis II de Moscou aux communautés orthodoxes d'origine russe en Europe occidentale

Avril 2003 - Comme le savent déjà plusieurs de nos lecteurs, le Patriarche de Moscou a publié le 1er avril une lettre aux évêques des différents courants de l'Eglise orthodoxe russe en Europe occidentale, les appelant à s'unir pour acquérir ensuite le statut de Métropole autonome qui leur serait accordé par le Patriarcat.

Le site Orthodoxie.ch se veut au service des paroisses orthodoxes de toutes les juridictions en Suisse: il n'appartient donc pas à sa rédaction de prendre position sur ce texte qui suscite des réactions positives chez certains fidèles et critiques chez d'autres. Nous nous bornons par conséquent à faire état de cette information, puisqu'elle concerne aussi des paroisses orthodoxes en Suisse. Les lecteurs désireux de lire la lettre du Patriarche de Moscou peuvent le faire en la consultant sur le site de la Représentation de l'Eglise orthodoxe russe auprès des institutions européennes:
http://www.orthodoxeurope.org

Pour une analyse de ce texte et un premier tour d'horizon de quelques réactions qu'il suscite, les personnes intéressées pourront lire l'article publié le 17 avril 2003 sur le site Religioscope:
http://www.religioscope.info/article_140.shtml


Un répertoire mondial des évêques orthodoxes

Avril 2003 - Récemment parue, l'édition 2003 du répertoire Orthodoxia offre une liste mise à jour des évêques orthodoxes dans le monde entier. Un précieux outil de travail, tant pour des ecclésiastiques que pour des journalistes ou des chercheurs.

A vrai dire, ce ne sont pas des orthodoxes qui se trouvent à l'origine de cette initiative, mais un centre de recherche catholique romain sur les "Eglises d'Orient", l'Ostkirchliches Institut, à Regensburg, en Allemagne. Le responsable de l'établissement de ces longues listes est Mgr Nikolaus Wyrwoll. Le travail est remarquablement bien fait, puisque les dernières mises à jour remontent à la fin du mois de janvier 2003 [le Métropolite Jérémie - voir ci-dessous - y est par exemple déjà indiqué comme responsable du diocèse de Suisse du Patriarcat oecuménique - NDLR].

Orthodoxia 2003 est la 14e édition de ce répertoire depuis 1982. Ce volume de 234 pages est très maniable. La liste des évêques pour chaque juridiction est complétée par des index des noms, des diocèses et des lieux. Les brèves notices consacrées à chaque évêque ne fournissent pas simplement le nom de celui-ci, mais également son adresse, ses numéros de téléphone et de télécopie, parfois son adresse électronique, ainsi que sa date de naissance et quelques étapes principales de son cursus ecclésiastique et ses diplômes académiques.

Commandes: Ostkirchliches Institut, Ostengasse 29-31, 93047 Regensburg, Allemagne. Télécopieur: [49] 941 52551. - Le prix du volume est de 20 Euros.

Sur le Web (informations complémentaires, commandes - le répertoire lui-même est accessible uniquement sous forme imprimée): http://home.t-online.de/home/094152301-1/

Source: Religioscope, 6 avril 2003


Valais: décès du Père Serge

Avril 2003 - Après une longue maladie, l'Higoumène Serge (Bréchet) est né au ciel le 23 mars 2003, annoncent la Paroisse orthodoxe de russe de l'Exaltation de la Sainte Croix à Genève et la Communauté orthodoxe roumaine Saints Georges et Maurice en Valais. Depuis des années, le Père Serge s'était retiré dans le canton du Valais. Une pannychide en sa mémoire a été célébrée à Martigny le 1er avril. Une autre pannychide sera célébérée le dimanche 4 mai à 12h en la cathédrale de l'Exaltation de la Sainte-Croix, à Genève.
HIGOUMENE SERGE

Le Métropolite Jérémie remplace
le Métropolite Damaskinos

METROPOLITE JEREMIE
Avril 2003 - Le 20 janvier 2003, le Saint-Synode du patriarcat oecuménique a élu le métropolite Jérémie à la tête du diocèse de Suisse du Patriarcat oecuménique de Constantinople, en remplacement du métropolite Damaskinos, relevé de ses fonctions pour raisons de santé. Le métropolite Jérémie a été officiellement intronisé métropolite de Suisse lors d'une liturgie solennelle, le 9 mars, en l'église Saints-Pierre-et-Paul, au Centre orthodoxe de Chambésy.

Si le diocèse de Suisse est, du point de vue numérique, relativement moins important que celui de France, avec une dizaine de paroisses seulement, il constitue néanmoins une pièce majeure dans l'organisation du Patriarcat oecuménique. En plus de la responsabilité de ce diocèse, le métropolite Jérémie se voit également confier une série de fonctions qui incombaient auparavant au métropolite Damaskinos, notamment la direction du Centre orthodoxe de Chambésy, où est installé depuis 1997 un Institut d'études supérieures de théologie orthodoxe, et surtout la direction du secrétariat chargé de la préparation du futur concile panorthodoxe. À ce titre, il aura pour tâche de faire avancer les travaux préparatoires du concile, dont le projet a été lancé au début des années 1960, mais qui semble aujourd'hui dans une phase de blocage, la dernière session plénière de la commission préparatoire remontant à 1993.

Le métropolite Jérémie (Kaligeorgis), 68 ans, a été au service de l'orthodoxie en France pendant plus de quarante ans, tout d'abord comme prêtre de la paroisse grecque Saints-Constantin-et-Hélène, à Paris, puis comme auxiliaire du diocèse du patriarcat oecuménique en France et enfin, à partir de 1988, comme évêque diocésain. Originaire de l'île de Kos (Grèce), il a fait ses études à l'Institut de théologie de Halki, sur l'île d'Heybeliada, au large d'Istanbul (Turquie), et à l'Institut supérieur de liturgie de Paris.

Source: Service orthodoxe de presse (SOP), mars 2003


Population et religion en Suisse:
précisions sur le recensement 2000

Avril 2003 - Nous avons mentionné déjà les premiers résultats du recensement 2000, rendus publics en janvier 2002 par l'Office fédéral de la statistique (OFS). Un an plus tard, en janvier 2003, l'OFS a communiqué des informations et analyses plus détaillées.

La population résidente en Suisse était de 7.288.010 personnes en l'an 2000. 41,8% de la population appartenait à l'Eglise catholique romaine et 33% à l'Eglise évangélique réformée. Les Eglises "chrétiennes-orthodoxes" (ce qui regroupe, dans la nomenclature de l'OFS à la fois les Eglises de tradition byzantine et les communautés pré-chalcédoniennes) comptaient 131.851 âmes, soit 1,8% de la population. A titre comparatif, les communautés islamiques rassemblaient 310.807 personnes, soit 3,8% de la population.

La croissance orthodoxe est rapide, puisque les chiffres étaient de 71.501 en 1990 (1% de la population de l'époque).

Parmi les chrétiens orthodoxes, 28.936 étaient de nationalité suisse, tandis que 102.915 venaient de différents autres pays. La présence orthodoxe reste donc largement associée à l'immigration, comme nous le faisions observer dans une note précédente.

En ce qui concerne les cantons francophones ou à prédominance francophone, le recensement 2000 a dénombré 1.961 chrétiens orthodoxes dans le canton de Fribourg, 10.560 dans le canton de Vaud, 3.092 dans le canton du Valais, 1.102 dans le canton de Neuchâtel, 7.166 dans le canton de Genève et 270 dans le canton du Jura.

Pour d'autres précisions générales sur les résultats du recensement 2000, voir l'article "Suisse: la religion en chiffres" (31 janvier 2003) sur le site www.religioscope.info.


Un livre sur l'histoire de la paroisse orthodoxe de Fribourg

Janvier 2003 - En 2002, la paroisse orthodoxe de la Protection de la Mère de Dieu et de Saint Silouane l'Athonite a célébré son 20e anniversaire. A cette occasion, le responsable laïc de cette communauté multiethnique (qui fait partie du Diocèse de Suisse du Patriarcat de Constantinople) a publié un livre évoquant cette histoire, un peu à la manière d'une chronique. Il a choisi de raconter cette histoire à la première personne du singulier, avec son regard de chrétien intimement impliqué dans la vie de cette paroisse, pour "laisser une trace" et "faire mémoire" de ces vingt années, comme il l'explique dans la préface. Tous ceux qui connaissent la paroisse de Fribourg y trouveront, au fil des pages, l'évocation de bien des figures familières.

Rappelons que Noël Ruffieux est également le rédacteur responsable de Voie orthodoxe, bulletin trimestriel du Vicariat francophone du Diocèse de Suisse du Patriarcat de Constantinople. Si Dieu le veut, ce périodique atteindra en 2003 son 50e numéro.

Le livre est en vente dans plusieurs librairies de la ville de Fribourg, notamment la Librairie Saint-Paul, Pérolles 38, 1705 Fribourg, tél. 026 426 42 11. Mais il peut aussi être commandé directement chez l'auteur, auquel on peut également s'adresser pour tout renseignement sur le périodique "Voie orthodoxe": Noël Ruffieux, Pré-Vert 61, 1791 Courtaman, tél.: 026 684 15 94, courriel: n.ruffieux@bluewin.ch.


La population orthodoxe en Suisse augmente rapidement

Décembre 2002 - Au mois de janvier 2002 ont été rendus publics les premiers résultats du recensement 2000. Contrairement à beaucoup d'autres pays, en Suisse, le recensement inclut une question sur l'appartenance religieuse, ce qui permet de se faire une idée plus précise de la situation. Le nombre de musulmans en Suisse a doublé, passant de 152.000 à plus de 310.000 personnes (4,5% de la population, alors qu'il n'y avait qu'un peu plus de 15.000 musulmans en 1970), mais l'Eglise orthodoxe a également connu une très rapide augmentation. Selon les statistiques (pas encore assez détaillées cependant pour distinguer orthodoxes de rite byzantin et préchalcédoniens), alors qu'il y avait un peu plus de 71.000 orthodoxes en 1990 (un peu moins de 21.000 en 1970), les orthodoxes sont désormais quelque 130.000 en Suisse. Cela ne s'explique pas (ou pas encore!) par des afflux massifs de convertis à la foi chrétienne orthodoxe, mais par l'immigration: comme pour la population musulmane, l'apport d'immigrés venus des Balkans constitue le principal facteur de croissance du nombre de fidèles orthodoxes. Il s'agit donc en majorité de fidèles qui ne sont pas de nationalité suisse.

Comme
le beau fruit
de Tes semailles salutaires,
la terre d'Helvétie T'apporte, Seigneur,
tous les saints
qui y ont fleuri.
Par leurs prières, garde en
une paix profonde
ton Eglise
et notre patrie,
par la puissance
de Ta Croix,
ô Miséricordieux.

Tropaire de l'office à tous les saints
qui ont fleuri en terre d'Helvétie